Le pouvoir des mots


Je parle très souvent du pouvoir des mots.

De leur impact sur l'Univers et dans nos vies.

Dans son texte, Liane nous parle aujourd'hui de l'impact des mots sur l'âme.

Merci du rappel belle Liane, et bravo de prendre des décisions pour toi, sans rien prouver à personne.

Câlins

K*

+++

J'ai toujours été une petite trapue sans légèreté, à qui on disait, étant jeune, iiiiiii est donc ben pesante......Oui, je suis musculaire. Je faisais du patin artistique étant jeune et ma grande difficulté était dans les sauts, j'étais trop lourde (j'ai laissé le patin à l'âge de 14 ans). Par la suite, j'ai connu les joies de l'amour, mais vite après quelques déceptions je me suis protégé de l'agence masculine en m'enrobant de plusieurs livres jusqu'à l'âge de 24 ans ou j'ai pris mon courage et me suis inscrite à une première rencontre "Weight Watchers". Deux mois plus tard, je me dis ouais ben la je perds du poids, mais je ne veux pas que ça ramollisse tout ça .....je me suis alors inscrite au gym. C'est ainsi qu'au bout de 13 mois je reçois ma clé de Weight Watchers pour avoir atteint mon poids santé après une perte de 72 livres. Cette nouvelle vie me comblait et je me disais que l'entraînement physique ferait toujours partie de ma vie pour tout le bien-être qu'il me procurait. J'avais alors 25 ans et une nouvelle vie devant moi. La chose est que maintenant que j'ai 51 ans, je puis affirmer qu'avec le recul, je ne le faisais pas pour moi, je le faisais pour prouver à celui qui m'avait dit un jour " la vraie Ginette Reno" pour ne pas la nommer, eh oui, et cet homme c'était mon père. Oui, je le faisais pour lui prouver que j'étais capable.....pour enlever de ma tête ces paroles qui m'avaient tellement fait mal. Il nous a quittés depuis 8 ans et je n'ai jamais pu lui en parler. Lui avouer que je l'ai fait pour lui montrer le contraire et lui faire ravaler ses mots. J'ai choisi cette introduction pour vous faire réaliser le pouvoir des mots, car moi, toute ma vie, ces mots m'ont suivi partout dans mes activités ( tu es grosse, iiiiii elle est pesante, etc..) et ces mots m'ont retenu de faire de nouvelles choses pendant plusieurs années, dont la chose que j'aime le plus faire présentement "La course". J'ai toujours pensé que je ne serais pas capable à cause de ma "corpulence", je me mettais moi-même des barrières. L'an passé, j'ai écouté un reportage avec Karine Champagne, et j'avais accroché, car le sujet de la dépression me touchait, car j'en avais 3 à mon actif. J'ai mis ça de côté, car j'étais en reconstruction côté travail et je suis retombé sur un reportage où là, Karine parlait de course et du groupe des Mères-Veilleuses. Là, j'ai mordu, j'ai cherché sur le web pour trouver les MV. Le pouvoir des mots d'encouragement est un gros facteur de réussite dans nos efforts de reconstruction autant que les mauvais peuvent nous détruire. Et c'est ce merveilleux sentiment que j'ai trouvé avec les MV, et qui me donne des ailes, les petits mots d'encouragement, les petits trucs, les témoignages, les photos, les sourires (tous ces merveilleux sourires),etc. La fille qui ne pensait jamais courir est maintenant inscrite à 8 courses pour 2016, dont 4 courses de 10 km. Mon objectif ultime est pour 2017, de faire un demi-marathon et j'envisage faire un Duathlon d'ici 2 ans. Rêver haut et fort. Et dites à vos enfants de bons mots, soyez conscients du pouvoir des mots, dites leurs qu'ils sont beaux, intelligents et tous les beaux compliments que vous pourrez penser, vous participerez activement à améliorer ou maintenir une bonne estime d'eux même. N'oubliez pas que les parents sont les premières personnes dont l'opinion compte pour tout enfant.